Déconnexion

Mot de passe oublié?

Changer le mot de passe

Que sont les revêtements en latex ?

2021/11/19


À propos des revêtements en latex

L’une des motivations des industries de toutes sortes est de réduire l’impact environnemental de leurs processus, et les revêtements en latex sont propices à cet objectif. Le latex lui-même est un composé naturel, et il est souvent utilisé comme revêtement protecteur sur les gants de travail et autres équipements. Cependant, dans les revêtements liquides, des composés synthétiques sont utilisés pour reproduire les propriétés protectrices, créant un revêtement liquide fluide qui peut être pulvérisé facilement. Bien qu’ils ne contiennent techniquement pas de latex, nous appelons encore aujourd’hui les produits à base d’eau des revêtements en latex, et contrairement aux produits à base d’huile, ces revêtements n’émettent pas de grandes quantités de gaz pendant le processus de séchage et de durcissement.

En tant que peinture à base d’eau, les revêtements au latex sont plus rentables que de nombreuses autres solutions, tout en offrant une finition solide et résistante aux intempéries, disponible dans une myriade de finitions, couvrant toutes les couleurs imaginables ainsi qu’une variété d’aspects brillants, mats et satinés.

De quoi sont faits les revêtements au latex ?

Au début des peintures à l’eau, le latex naturel servait de liant, mais aujourd’hui, les revêtements modernes utilisent un composé synthétique, généralement une alternative acrylique ou vinylique. Le latex naturel est une sorte de caoutchouc, et ces alternatives synthétiques sont formulées pour imiter la flexibilité et la finition lisse des produits à base de latex.

Outre les solides de type latex, la partie qui reste une fois que le revêtement a séché, les revêtements latex contiennent également des pigments qui donnent la couleur et influencent le pouvoir couvrant. Enfin, le liquide porteur des peintures au latex est composé principalement d’eau, ce qui explique pourquoi les revêtements au latex sont relativement inodores par rapport aux autres revêtements qui utilisent des liquides à base d’huile.

Avantages des revêtements au latex

Ces types de revêtements sont faciles à appliquer et sèchent rapidement, ce qui les rend idéaux pour un processus de production. L’absence d’émission de gaz pendant le processus de séchage est particulièrement bénéfique et peut avoir un impact significatif sur le temps et le coût du processus de peinture.

Les revêtements au latex présentent une excellente résistance à la corrosion, et ils sont souvent utilisés pour protéger les pièces métalliques dans des environnements plus difficiles où la corrosion serait un problème. La finition est robuste et résistante aux rayures, offrant une longue durée de vie à la protection. Avec une telle variété de couleurs et de finitions, ils offrent également un aspect esthétiquement agréable pour les applications où cela est important et peuvent conserver cet aspect pendant une période prolongée d’utilisation en extérieur.

Hautement résistante aux intempéries, la finition ne se dégrade pas avec le temps, les couleurs restent vives, évitant la décoloration sous l’effet des UV dont souffrent certaines finitions. Enfin, l’absence d’émissions de COV signifie que les revêtements au latex sont plus respectueux de l’environnement que les autres produits, et qu’ils évitent les processus réglementaires que les revêtements à base d’huile doivent suivre, ce qui réduit les coûts.

Les défis de l’utilisation des revêtements en latex

Tous les revêtements au latex ont d’excellentes propriétés protectrices et offrent une excellente adhérence à la surface à peindre, mais seulement avec une préparation adéquate. Les surfaces métalliques doivent d’abord être apprêtées, ce qui ajoute une étape supplémentaire au processus.

En outre, ils ont tendance à avoir des niveaux de rétrécissement plus élevés pendant le processus de séchage que les autres solutions, et ne gèrent pas très bien les changements de température excessifs, ce qui peut entraîner des problèmes au fil du temps. Ces problèmes peuvent toutefois être évités, le rétrécissement pendant le processus de séchage ne doit pas causer de problèmes si l’on en tient compte lors de l’application, de même, en choisissant le revêtement approprié pour chaque application, évitez simplement d’utiliser les revêtements en latex dans des situations où ils seraient exposés à des changements de température importants.

Application des revêtements en latex

Les revêtements au latex sont faciles à appliquer, grâce à un séchage rapide et à une excellente couverture, ne nécessitant que quelques couches pour obtenir une protection uniforme et efficace de tout article. Ils ne peuvent pas adhérer directement au métal, de sorte que tout article à revêtir doit être apprêté avant le processus de revêtement. Au-delà, il existe plusieurs approches qui se sont avérées rentables et très efficaces dans les processus de production.

L’approche la plus courante pour appliquer des revêtements en latex est la pulvérisation. La pulvérisation moderne utilise des pistolets de pulvérisation à basse pression et à haut volume (LPHV), qui peuvent être actionnés à la main ou automatisés, en fonction de l’installation de production et du produit. La peinture est diluée pour assurer une atomisation uniforme et offrir un processus de revêtement rentable.

Cette approche offre une solution simple et fiable qui permet d’obtenir une finition de haute qualité, de minimiser les déchets de peinture et de permettre des changements de couleur rapides si nécessaire. Cependant, pour les produits de forme plus complexe, il peut être difficile d’obtenir un revêtement uniforme sur chaque surface. En particulier, si l’article comporte des coins internes qui doivent être pulvérisés, il est extrêmement difficile d’éviter les accumulations de peinture dans ces zones fermées.

La pulvérisation sans air, également connue sous le nom de pulvérisation à haute pression, est une approche alternative largement adoptée lors de l’utilisation de peinture latex pour la protection contre la corrosion. Elle repose sur l’établissement d’une pression extrême dans le revêtement et son passage à travers une petite buse. Pour les revêtements en latex non dilués, la pression doit atteindre 250 bars pour produire l’atomisation et le revêtement uniforme requis. Ce type de pulvérisation réduit les déchets d’overspray et produit une finition plus épaisse que les autres méthodes, mais il peut laisser une finition texturée que certains n’aiment pas.

Enfin, le trempage est fréquemment utilisé pour l’application du revêtement. Dans ce cas, l’objet est plongé dans une cuve contenant le revêtement. Pour garantir une couverture complète, l’objet métallique peut être utilisé comme une anode dans un circuit électrique, le revêtement devenant la cathode. Lorsque l’objet est introduit dans le réservoir, le revêtement en latex est attiré directement sur la partie métallique, ce qui garantit que le revêtement adhère à chaque partie de la surface. Pour les formes complexes avec des coins internes et d’autres formes difficiles, c’est l’approche la plus efficace, et elle est couramment utilisée dans les revêtements de véhicules.

Quelle que soit l’approche utilisée, les revêtements latex offrent une couverture et une valeur exceptionnelles. Ils sont utilisés comme revêtements de protection et de décoration depuis de nombreuses années et restent populaires aujourd’hui. Depuis l’adoption d’alternatives synthétiques au latex naturel, ces revêtements peuvent être adaptés pour fournir une gamme de qualités qui conviennent à des applications spécifiques. Dans tous les cas, la finition lisse, les couleurs vives et la surface résistante à l’usure et aux rayures font qu’ils sont utilisés dans un large éventail d’applications. Qu’il s’agisse de mobilier de jardin, de signalisation extérieure, d’environnements marins, de résistance à la corrosion pour l’industrie ou de protection des équipements de parcs de jeux pour enfants, les revêtements en latex se retrouvent dans la vie quotidienne.



Nouvelles récentes